Accueil » Incontinence : définition, types et traitements infirmiers
’incontinence urinaire

Incontinence : définition, types et traitements infirmiers

par Jounaidi
246 vues

L’incontinence urinaire consiste en une perte involontaire d’urine, un trouble qui peut être dû à divers facteurs : de la perte de contrôle du sphincter aux infections des voies urinaires ou aux troubles neurologiques.

Classification de l’incontinence urinaire en fonction des symptômes

L’incontinence par définition est une affection assez courante, dont la prévalence est élevée, en particulier chez les femmes.

La personne qui en souffre éprouve souvent une gêne physique, psychologique et sociale importante qui la conduit à l’isolement et à la dépression.

En effet, l’incontinence est source d’embarras ; la personne qui en souffre a tendance à s’isoler par peur de se laver en public ou de l’odeur de l’urine.

L’incontinence urinaire se définit comme une perte involontaire d’urine, qui peut être due à une perte de contrôle des sphincters urinaires.

L’incontinence urinaire se définit comme une perte involontaire d’urine, qui peut être due à une perte de contrôle des sphincters urinaires.

Plus précisément, l’incontinence urinaire peut être classée en fonction de la symptomatologie.

Incontinence urinaire d’effort

Perte involontaire d’urine due à une augmentation de la pression abdominale qui se produit lors d’un effort physique, d’un éternuement, d’une toux ou d’une activité sexuelle.

L’incontinence d’effort ou de stress est beaucoup plus fréquente chez les femmes et est souvent due à des conditions telles que la grossesse, l’obésité, la ménopause, la chirurgie pelvienne, le vieillissement. Chez les hommes, elle peut être due à des complications post-chirurgicales liées à une hypertrophie de la prostate ou à un cancer de la prostate.

Quelle qu’en soit la cause, lorsque les muscles qui contrôlent la continence s’affaiblissent, le sphincter urétral est incapable de rester contracté lorsque la pression abdominale augmente.

La toux, les éternuements, le rire, le fait de soulever des objets lourds, la course à pied peuvent donc provoquer une incontinence d’effort.

Incontinence urinaire par impériosité

La personne ressent un besoin soudain d’uriner et est incapable de se retenir avant d’atteindre les toilettes.  est due à une contraction anormale de la vessie (vessie hyperactive), qui peut survenir à la suite de lésions de la moelle épinière, comme conséquence post-chirurgicale, dans la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques, les infections, les néoplasies, etc.

Incontinence urinaire mixte

On parle d’incontinence mixte lorsque l’incontinence d’effort et l’incontinence par impériosité sont toutes deux présentes.

Incontinence urinaire par régurgitation

Perte involontaire d’urine qui se produit lorsque la capacité maximale de la vessie à retenir l’urine est dépassée.

La personne a moins envie d’uriner et la vidange de la vessie est souvent incomplète.

Incontinence urinaire et interventions infirmières

  • Évaluer la durée, la fréquence et les caractéristiques de l’incontinence
  • Évaluation des antécédents de chirurgie pelvienne  
  •  Traitement médicamenteux
  • Évaluer si l’incontinence survient lors d’un effort physique
  • Effectuer le « test de la toux ».
  • Vérifier s’il y a eu des grossesses antérieures
  • Recherche d’un prolapsus utérin
  • Trouver une protection urinaire adulte efficace
  • Palper le ventre pour détecter des masses ou un globe vésical
  • Recherche de maladies neurologiques, d’accidents vasculaires cérébraux, de maladies dégénératives chroniques, de diabète sucré, d’obésité
  • Évaluer le degré d’autonomie et l’état cognitif à l’aide d’échelles d’évaluation scientifiquement validées.
  • Demander au patient de tenir un journal urinaire afin d’évaluer les habitudes urinaires.
  • Encourager le patient à prendre un volume adéquat de liquides en raison de la tendance à réduire l’apport en liquides et à limiter les épisodes d’incontinence.
  • conseiller aux patients obèses de perdre du poids avec l’aide d’un nutritionniste
  • Encourager l’adhésion au traitement médicamenteux prescrit
  • Enseigner à la patiente les exercices de Kegel (contractions volontaires des muscles du plancher pelvien qui soutiennent l’utérus, l’urètre, la vessie et le rectum afin d’améliorer le tonus musculaire) afin de renforcer les muscles du plancher pelvien.
  • Informer le patient sur les aides possibles à l’incontinence, telles que les couches absorbantes ou les slips absorbants conçus pour absorber l’urine.
  • Encourager le patient à se rendre aux toilettes et lui conseiller d’uriner à intervalles réguliers.
  • Éduquer le patient pour qu’il réduise sa consommation de caféine et d’alcool.   
  • Prévoir des interventions éducatives pour la gymnastique vésicale et les exercices de Kegel pour profiter ainsi des bienfaits des activités sportives.
  • Évaluer la disponibilité de toilettes ou d’aides pour faciliter la miction.
  • Évaluer le degré d’autonomie du patient pour se rendre aux toilettes
  • Évaluer la disponibilité des toilettes au domicile du patient : distance entre la chambre et la salle de bains, obstacles sur le chemin, éclairage adéquat, présence de tapis, présence ou absence d’installations pour handicapés.
  • Évaluer les besoins du patient en matière d’appareils d’assistance tels que déambulateurs, fauteuils roulants, commodes, etc.
  • Recommander l’utilisation de vêtements faciles à enlever, amples, avec des élastiques plutôt que des boutons.
  • Sensibilisez les membres de la famille à l’importance de répondre aux demandes d’uriner du patient.
  • Chez les hommes, utiliser des préservatifs pour garder le patient au sec, en particulier la nuit.
  • Effectuer des sondages à intervalles réguliers
  • Prévenir l’irritation de la peau et les éventuelles blessures liées à la présence d’urine.
  • Prévoir des interventions éducatives pour l’auto-sondage.

Pour finit, l’incontinence urinaire est un problème chronique ou périodique qui peut toucher la femme et l’homme. Ces causes sont multiples et ne sont pas soumises à des règles bien définies.

Facebook Comments

Articles connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies